Un long dimanche de fiançailles – Sébastion Japrisot

4e de couverture :

Janvier 1917.

Cinq soldats français condamnés à mort en conseil de guerre, aux bras liés dans le dos. Toute une nuit et tout un jour, ils ont tenté de survivre. Le plus jeune était un Bleuet, il n’avait pas vingt ans.

A l’autre bout de la France, Mathilde, vingt ans elle aussi, plus désarmée que quiconque, aimait le Bleuet d’un amour à l’épreuve de tout. La paix venue, elle va se battre pour connaître la vérité et le retrouver, mort ou vivant, dans le labyrinthe où elle l’a perdu. Tout au long de ce que l’on appellera plus tard les années folles, quand le jazz aura couvert le roulement des tambours, ses recherches seront ses fiançailles. Mathilde y sacrifiera ses jours, et malgré le temps, malgré les mensonges, elle ira jusqu’au bout de l’espoir insensé qui la porte.

Mon avis :

J’ai choisi ce livre dans le cadre de la promotion 2 achetés, 1 offert. Je l’ai choisi car je connaissais l’histoire pour avoir vu plusieurs fois le film mais : impossible de me rappelle si Mathilde retrouvait son fiancé ! Au terme de ma lecture, j’ai un avis un peu mitigé…

J’ai beaucoup aimé le thème du roman :  la quête de Mathilde pour retrouver son fiancé dans les horreurs de la Grande Guerre, découvrir la vérité sur ce qui s’est réellement passé dans cette tranchée en janvier 1917. L’auteur dénonce la cruauté et la bêtise durant la Première Guerre Mondiale avec sensibilité. On découvre le traitement réservé aux poilus sans détours.

C’est aussi une très belle histoire d’amour et d’espoir. Mathilde ne lâchera pas l’affaire tant qu’elle n’aura pas fait le jour sur le mystère qui entoure le sort de son fiancé.

Toutefois, quelques points m’ont rebuté lors de ma lecture. J’ai eu du mal à ne pas me mélanger les pinceaux entre les cinq condamnés entre leurs noms et leurs surnoms, j’en revenais souvent aux premières pages pour être sûre de ne pas les confondre.

J’ai aussi un peu été déçue par la fin qui finalement n’est qu’un début. Je pensais que la quête de Mathilde pour retrouver son Amour aurait été terminé à la fin du roman.

Malgré ces deux petits bémols, cette lecture est une très bonne découverte ! Maintenant, je vais m’offrir une petite comparaison avec le film…

Ma note : ♥♥♥♥♥

Un long dimanche de fiançailles (1991)
Sébastien JAPRISOT
Editions Folio
373 pages
Publicités

3 réflexions sur “Un long dimanche de fiançailles – Sébastion Japrisot

  1. Je l’ai dans ma PAL et j’aime beaucoup les romans qui ont pour toile de fond cette guerre qui me semble injustement moins bien traitée que la seconde guerre mondiale, à lire donc !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s