Quand j’étais Jane Eyre – Sheila Kohler

4e de couverture : 

Dans le calme et la pénombre, au chevet de son père qui vient de se faire opérer des yeux, Charlotte Brontë écrit, se remémore sa vie, la transfigure. Elle devient Jane Eyre dans la rage et la fièvre, et prend toutes les revanches : sur ce père, pasteur rigide, désormais à sa merci, sur les souffrances de son enfance marquée par la mort de sa mère et de deux sœurs aînées, sur sa passion malheureuse pour un professeur de français à Bruxelles, sur son désespoir face à son frère rongé par l’alcool et la drogue, sur le refus des éditeurs qui retournent systématiquement aux trois sœurs Brontë leurs premiers romans, envoyés sous pseudonyme.

 Mon avis :

Une lecture très agréable qui permet de découvrir en douceur la vie de Charlotte Brontë, l’auteur du fameux Jane Eyre. A travers cette biographie romancée, on découvre sa famille, son père presque aveugle qui se fait opérer pour retrouver la vie, son frère ravagé par l’alcool et la drogue et ses deux soeurs cadettes qui, tout comme elle, écrivent. On partage, au fil des pages, le quotidien de cette famille.

Le rythme du récit est un peu surprenant puisque le récit est souvent coupé par des flashbacks dans lesquels on suit les souvenirs de Charlotte à différentes époques de sa vie. C’est un peu déroutant au départ mais je m’y suis finalement très vite habituée, d’autant plus que la plume de l’auteur est fluide.

En lisant ce roman, on ne peut que constater les nombreux parallèles entre le vécu des soeurs Brontë, et plus particulièrement Charlotte, et leurs romans. Toutefois, je me suis parfois demandé si ce n’était pas un peu tiré par les cheveux, tout comme certaines interprétations de textes littéraires de mes professeurs de français au lycée…

J’ai passé un bon moment avec ce roman qui a eu de plus le mérite de me donner envie de lire toutes les oeuvres que les soeurs Brontë ont eu tant de mal à voir publier.

Ma note : ♥♥♥♥

Quand j’étais Jane Eyre
Titre VO : Becoming Jane Eyre (2010)
Sheila KOHLER
Editions Quai Voltaire
272 pages
Publicités

12 réflexions sur “Quand j’étais Jane Eyre – Sheila Kohler

    • C’est mieux d’avoir lu Jane Eyre en effet, par contre, pas besoin spécialement d’avoir lu les oeuvres de ses soeurs.
      Ce livre m’a donné envie de découvrir les oeuvres d’Anne surtout que je ne connaissais pas et je vais relire les Hauts de Hurlevent aussi.

  1. Je connais de nom le roman que tu cites, mais je n’ai jamais osé le lire peut-être par peur d’être déçue. Ton avis me donne tout de même envie de connaître un peu plus Charlotte! Si tu souhaites continuer avec une des soeurs Brontë, je te conseille La dame du manoir de Wildfell Hall de Anne Brontë! Il est vraiment bien et facile à lire! (si tu veux te renseigner, on en a fait un article si notre blog)

  2. J’avais été un peu déçue par ce livre dont j’attendais beaucoup. Mais frappée par l’influence de la vie personnelle de Charlotte Brontë sur son oeuvre!

  3. Je ne connaissais pas ce roman, mais tu m’as donné envie de le découvrir. L’histoire des soeurs Brontë m’interesse, et j’aime bien les autobiographie romancée 🙂 merci pour cette découverte donc !

  4. Pingback: Bilan du mois : Novembre 2012 | Les livres de Céline

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s