Le tour du monde en quatre-vingts jours – Jules Verne

Résumé : 

Faire le tour du globe en 1920 heures ou 15200 minutes, c’est le pari fou que le gentleman anglais Phileas Fogg relève en 1872 contre les membres du Reform Club de Londres ! Il entraîne Passepartout, son valet, dans une course effrénée…
Poursuivi, de steamboat en railroad par les polices anglaises qui voient en lui le cambrioleur qui vient de dévaliser la Banque d’Angleterre Une grande aventure où se croise une belle indienne à sauver du bûcher. où les ponts s’effondrent, les navires flambent… et où un gentleman dépense et se dépense sans compter pour atteindre son but à l’heure exacte !

le tour du monde en quatre-vingts jours

Mon avis :

J’ai découvert Jules Verne a onze ans avec Michel Strogoff que j’avais eu envie de lire après avoir vu un dessin animé tiré de cette oeuvre. J’avais beaucoup aimé. Pourtant, je n’ai pas lu d’autres romans de cet auteur depuis. Mais grâce au challenge « au service de… », je me suis lancée dans Le tour du monde en quatre-vingts jours.

Il s’agit d’un roman racontant les aventures de Phileas Fogg qui entreprend, sur un pari, de faire le tour du monde en quatre-vingts jours, accompagné de son domestique, Passepartout. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’on a pas le temps de s’ennuyer en lisant ce livre. Les aventures se succèdent pour nos deux héros, bientôt rejoint par Mrs Aouda et Fix. Avec eux, on découvre Suez, Bombay, Calcutta, Hong-Kong, Yokohama, les Etats-Unis. Pour ma part, je suis entrée très facilement dans l’histoire et j’avais vraiment l’impression de voyager avec les protagonistes !

Tout au long du roman, on se demande si les héros vont gagner leur pari et le suspens est bien maintenu jusqu’au bout. C’est à la fois stressant et un régal pour le lecteur. J’ai eu du mal à quitter ma lecture tant je voulais savoir s’ils allaient réussir ! La chute du récit est surprenante mais d’une logique scientifique imparable.

Les personnages m’ont beaucoup plu, surtout Phileas avec son flegme typiquement anglais. Jamais il ne s’énerve, jamais il ne panique malgré les embûches qui s’accumulent en chemin. Au début, c’est un peu dur de s’attacher à lui car il parait froid, mais on apprend à le connaître et à l’apprécier au fur et à mesure du roman. Les autres personnages sont aussi intéressants mais mon préféré reste sans conteste Phileas.

Un très bon roman qui nous entraîne tout autour du globe et qui me donne envie de lire très rapidement un autre Jules Verne.

Note : ♥♥♥♥♥

challenge au service deLu dans le cadre du challenge « au service de… »

Publicités

24 réflexions sur “Le tour du monde en quatre-vingts jours – Jules Verne

  1. J’ai lu ce roman il y a très longtemps, mais il a été un de mes meilleurs souvenirs de jeune lecteur, avec « Le Château des Carpathes ». Tout n’est pas aussi bon chez Jules Verne, mais il est tellement agréable de se replonger de temps en temps dans l’un des ses 60 voyages extraordinaires.

  2. Superbe billet, je ne connais Jules Verne que de nom (et c’est mon homonyme). Je compte me plonger dans son univers, qui semble fascinant.

  3. Mon expérience avec Jules Verne est assez mauvaise / ennui à la lecture de l’Ile mystérieuse et abandon de 20 000 lieues sous les mers au bout de qq pages. Peut être que celui ci est plus « vivant » et moins « descriptif genre cours d’histoire ou de physiologie » mais j’ai comme un a priori. Ceci dit ton enthousiasme est communicatif et peut être que je franchirai le pas, surtout que j’avais bcp aimé le film et le « flegme de Philéas Fogg », comme tu le fais remarquer. Michel Strogoff m’a toujours tenté aussi mais après mes expériences désastreuses avec Jules Verne, j’hésite. Ce n’est pas trop « descriptif scolaire » comme lecture ?

    • Hmmm tu me fais un peu peur car j’ai justement prévu de lire Vingt mille lieues sous les mers très prochainement… On verra bien !
      C’est vrai que celui-ci ne fait pas cours d’histoire du tout donc peut-être devrais tu te lancer !
      Je ne me rappelle plus vraiment de Michel Strogoff que j’ai lu il y a 13 ans, mais j’envisage de le relire. Ceci-dit, un livre qui ne rebute pas quelqu’un de 11 ans ne doit pas être trop « descriptif scolaire », non ?

      • Je sUppose qu le non en effet ca doit etre bien. en fait javais lu un extrait de michel strogoff en cours de français qd javais 11 ans et ca mavais bien plu. Pr 20000 liues ss les mers en fait j’avais commencé a le lire il y a tres longtemps dc si se trouve aujourd’hui je serais happee par l’histoire. sinn pr l’île mysterieuse le pb cetait les descriptions presque scientifiques de la faune et la flore. javais limpresssion de lire une publi scitifique de lepoque sur la decouverte de l’île . enfin bref cetait peut etre un aspect present uniquement ds ce livre la. sinon dsl r la syntaxe je ss sur mon smartphone et c’est pas extra pratique decrire avec 😉

  4. Pingback: Bilan du mois : décembre 2012 « Les livres de Céline

  5. Quel livre magnifique qu’il est difficile de lâcher dès qu’on a mis le nez dedans. J’ai lu beaucoup de livre de Jules Verne et je n’ai jamais été déçue.

  6. Pingback: Bilan du mois : décembre 2012 | Les Livres de Céline

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s