L’ami retrouvé – Fred Uhlman

4e de couverture : 

Agé de seize ans, Hans Schwarz, fils unique d’un médecin juif, fréquente le lycée de Stuttgart. Il est encore seul et sans ami véritable lorsque l’arrivée dans sa classe d’un garçon d’une famille protestante d’illustre ascendance lui permet de réaliser son exigeant idéal de l’amitié, tel que le lui fait concevoir l’exaltation romantique qui est souvent le propre de l’adolescence.

C’est en 1932 qu’a lieu cette rencontre, qui sera de courte durée, les troubles déclenchés par la venue de Hitler ayant fini par gagner la paisible ville de Stuttgart. Les parents de Hans, qui soupçonnent les vexations que subit le jeune homme au lycée, décident de l’envoyer en Amérique, où il fera sa carrière et s’efforcera de rayer de sa vie et d’oublier l’enfer de son passé. Ce passé qui se rappellera un jour à lui de façon tragique.

L'ami retrouvé

Mon avis :

L’ami retrouvé est un court roman racontant une histoire d’amitié entre deux adolescents, Conrad, le fils d’un noble et Hans, le fils d’un médecin juif, au début des années 1930. L’auteur s’est directement inspiré de son vécu pour écrire cette histoire.

Le roman est raconté du point de vue de Hans. La première partie raconte la naissance de cette amitié après l’arrivée de Conrad dans le lycée que fréquente Hans. Les deux jeunes gens se ressemblent, et tissent rapidement des liens. Dans un premier temps, la montée du nazisme semble loin, tout d’abord parce que ces deux jeunes vivent leur amitié dans une sorte de bulle et par ailleurs les idées d’Hitler sont encore peu développées dans le land du Bade-Wurtemberg (sud-est de l’Allemagne au bord du Rhin). Mais rapidement, leur amitié se dégrade, au fur et à mesure de la montée du nazisme en Allemagne.

Cette histoire est très touchante. Hans ne ressentira jamais la moindre haine contre Conrad qui est resté passif alors que son ami subissait les moqueries de ses camarades de classe. Hans est seulement triste de perdre le seul ami qu’il est jamais eu et qu’il n’a jamais réussi à oublier.

Comme dans Inconnu à cette adresse, la fin du récit est surprenante et inattendue, très belle aussi. Je l’ai beaucoup aimé. Toutefois, le roman en lui même ne m’a pas vraiment touché, malgré le sujet abordé. Je n’ai pas réussi à m’attacher aux personnages et je ressors avec un avis plutôt mitigé de cette lecture.

Note : ♥♥♥

Publicités

21 réflexions sur “L’ami retrouvé – Fred Uhlman

  1. Un classique littéraire allemand que j’ai grandement apprécié lorsque je l’ai étudié dans ma scolarité. L’histoire est intéressante et c’est bien écrit. Dommage que tu n’aies pas pu t’attacher aux personnages, mais ça arrive ! Merci pour cet avis en tous les cas. 🙂

  2. J’avais du le lire en 3ème et dans mon souvenir je n’avais pas plus été touchée non plus par cette histoire. Des romans traitant de ce thème, je pense qu’on peut en trouver des mieux. En tout cas je ne me souviens pas de grand chose de ce livre, que j’ai vite oublié, surement car il ne m’avait pas trop intéressée.

    • ça me rassure un peu de ne pas être la seule à ne pas avoir été touché car j’ai lu beaucoup de critiques très bonnes avec des gens qui recommandent absolument la lecture de ce roman ! Comme toi, je pense vite l’oublier…

  3. J’ai également lu ce livre pendant ma scolarité, mais je me souviens surtout d’un autre livre avec le quelle j’ai souvent confondu celui-ci c’est « Mon ami frédéric de Hans Peter Richter » qui m’a plus touché que l’ami retrouvé. En as-tu déjà entendu parlé ?

  4. Il faut savoir qu’il existe une « suite » intitulée « La lettre de Conrad » dans laquelle c’est Conrad qui écrit une lettre à son ami Hans. J’ai beaucoup aimé ces deux livres. C’est une période historique que j’aime beaucoup retrouver dans les livres et qui me passionne. Je ne l’ai jamais étudié pour l’école mais j’en avais beaucoup entendu parler. C’est d’ailleurs le seul livre que j’ai fait lire à mon père (et c’est un exploit lui qui n’aime pas lire). Bref … si tu as l’occasion de lire la suite, je te le conseille. C’est plutôt court et on comprend un peu mieux Conrad.

  5. Pingback: Bilan du mois : janvier 2013 « Les livres de Céline

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s