Les Adieux à la Reine – Chantal Thomas

4e de couverture : 

Nous sommes à Vienne en 1810, dans une ville humiliée et ruinée par la victoire de Napoléon. Une femme, Agathe-Sidonie Laborde, ancienne lectrice de Marie-Antoinette, se souvient de Versailles, et, plus précisément (parce que c’est pour elle une hantise), des 14,15 et 16 juillet 1789, jours d’effondrement durant lesquels, Louis XVI ayant cédé sur tout, les intimes de la famille royale et une grande partie de la Cour se dispersent. Agathe elle-même s’est enfuie alors, dans la nuit du 16, avec la famille de Polignac.

A travers une reconstitution minutieuse et fébrile de ses dernières heures à Versailles, Agathe découvre la force de sa fascination pour la Reine et la beauté émouvante et singulière du monde qu’elle s’était créé. Un monde placé sous le signe du luxe et de l’élégance, de l’obsession du détail, du goût pour les espaces protégés, un univers brillant de toutes les apparences du bonheur, sauf que le désir comme l’amour n’y avaient pas de voix pour se dire. Mais est-ce le drame de la Reine ou celui de sa lectrice ?

les adieux à la reine

Mon avis :

Il me semble que c’est Claire qui m’a parlé de ce roman et qui m’en a vanté les mérites, aussi quand je l’ai vu dans les rayonnages de la médiathèque, je n’ai pas hésité une seconde avant de le prendre avec moi.

Dans ce roman, Agathe-Sidonie Laborde, lectrice de la reine Marie-Antoinette, raconte les trois jours où elle a vu son monde basculer : les 14,15 et 16 juillet 1789. Comme vous l’aurez compris, l’originalité de ce roman est de se dérouler en pleine Révolution, mais du côté de la Cour et de la famille royale, et non du peuple révolté ce dont on a plus l’habitude.

J’ai beaucoup aimé me retrouver à Versailles au coeur de ses journées révolutionnaires. Grâce à la plume de l’auteur, je m’y suis vraiment cru. Les descriptions de la vie quotidienne au château sont loin de ce que l’on pourrait imaginer : Versailles puait et était pleins de nuisibles en tout genre. Pourtant, tout le monde considérait le fait d’avoir un logement sur place comme le plus grand des honneurs !

A travers les souvenirs de la narratrice, nous découvrons une journée de 14 juillet tout à fait normal à Versailles, puis un 15 juillet où des rumeurs concernant la révolte parisienne commencent à arriver jusqu’à la Cour, puis la peur et la panique qui gagnent les habitants du château, les gardes, les domestiques qui ne sont plus à leur poste et puis la fuite, l’exil de la noblesse française dans la nuit du 16 juillet.

Nous découvrons également la reine Marie-Antoinette pour qui la narratrice voue une admiration sans borne mais détestée du peuple français pour n’avoir jamais su s’intégrer à l’étiquette de Versailles. Bien que Agathe-Sidonie l’a côtoie de près, elle m’est apparue comme une figure très lointaine. J’ai eu du mal à la cerner.

J’ai passé un excellent moment de lecture avec ce roman qui a réussi à me plonger dans le Versailles des journées révolutionnaires qui ont changé le cours de l’Histoire de France.

Note : ♥♥♥♥

Les Adieux à la Reine (2002)
Chantal THOMAS
Editions Seuil, Collection Fiction & Cie
244 pages

challenge au service de

Lu dans le cadre du challenge « au service de… »

Publicités

13 réflexions sur “Les Adieux à la Reine – Chantal Thomas

  1. J’avais hésité a aller voir l’adaptation ciné alors que je ne savais pas du tout qu’il s’agissait d’un roman à la base ^^
    Ton avis me donne envie d’être curieuse et de pourquoi pas me pencher sérieusement sur cette lecture la prochaine fois que je tomberai dessus 😉

    • J’ai regardé l’adaptation après ma lecture mais j’ai moins aimé puisque dans le film, on met plus l’accent sur la relation entre la liseuse et la reine, et la reine et Gabrielle de Polignac et moins sur le climat de Versailles pendant ces trois jours.
      En tout cas, je te conseille le livre !

  2. Je pense l’emprunter à la médiathèque aussi, j’avais beaucoup aimé Le testament d’Olympe qui se passe au 18è siècle aussi mais sous Louis XV, époque que je préfère à celle de Marie-Antoinette, l’auteure a beaucoup de talent c’est indéniable et nous transporte dans ce siècle des Lumières que j’aime tant !

  3. Un thème très intéressant, il est vrai qu’il est rare de trouver une oeuvre relatant ces événements de ce côté ci. La façon dont l’histoire semble romancée doit être efficace. Bonnes lectures !

  4. Je suis ravie de voir que tu as beaucoup aimé ce roman!
    Grande fan de Marie-Antoinette, je l’avais lu quasiment dès sa sortie et j’avais été transportée dans le Versailles de 1789!
    Je te conseille comme Bianca le Testament d’Olympe. Chantal Thomas y montre une nouvelle fois son talent pour ressusciter une époque. Mais ce n’est pas un coup de coeur comme les Adieux à la reine.
    Est-ce que je peux rajouter ton billet au challenge au service de? Comme il s’agit d’une narratrice au service de la reine…
    Biz

    • Ah oui, je n’avais pas pensé qu’il comptait pour le challange ! Je veux bien que tu le rajoutes 🙂 je vais mettre le logo tout de suite sous l’article !
      Comme toi, j’aime beaucoup Marie-Antoinette, donc si tu as des romans l’évoquant, je suis preneuse 🙂

      • Je vais rajouter de ce pas ton billet sur un roman que j’aime tant.
        Je n’ai justement pas beaucoup de romans à te conseiller sur elle. Je crois que Bianca avait lu un ouvrage de Daniel Picouly qui parlait d’elle. Il faudrait que tu lui redemandes le titre.
        Sinon, il y’a le cycle de romans d’Alexandre Dumas autour de la comtesse de Charny (Joseph Balsamo, le collier de la reine, Ange Pitou et la comtesse de Charny). On la voit évoluer tout au long de son règne mais je trouve que l’auteur dresse un portrait d’elle trop dur. Elle paraît égoïste, froide, capricieuse…
        En revanche, je te conseillerai la superbe biographie de Stefan Zweig, si tu ne l’as pas déjà lue.
        Et si tu as des titres d’œuvres autour de cette reine, je suis preneuse aussi!
        Biz

  5. Pingback: Bilan du mois : janvier 2013 « Les livres de Céline

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s