Le portrait de Dorian Gray – Oscar Wilde

4e de couverture : 

Par la magie d’un voeu, Dorian Gray conserve la grâce et la beauté de la jeunesse. Seul son portrait vieillira. Le jeune dandy s’adonne alors à toutes les expériences, s’enivre de sensations et recherche les plaisirs secrets et raffinés. « Les folies sont les seules choses qu’on ne regrette jamais », « il faut guérir l’âme par les sens, guérir les sens par l’âme ».

le portrait de Dorian Gray

Mon avis :

Le portrait de Dorian Gray fait parti de ses classiques dont j’entends parler depuis des années mais que je n’avais pas encore lu. J’étais impatiente de découvrir cette histoire et la plume de l’irlandais Oscar Wilde.

Ce roman raconte l’histoire d’un jeune dandy naïf, Dorian Gray, qui fait le voeu de garder jeunesse et beauté pendant que son portrait peint reflétera la réalité de son âme. Dorian Gray formule ce voeu insensé après avoir compris le caractère éphémère de sa beauté et de sa jeunesse. Ainsi, pendant que Dorian Gray s’adonne à tous les plaisirs de son temps, son portrait s’altère au fur et à mesure de ses actions… Ce roman permet de s’interroger sur de nombreux thèmes très intéressants : la jeunesse éternelle, la recherche des plaisirs de la vie, la moralité, l’homosexualité.

Le personnage de Dorian Gray est intéressant de par son évolution au cours de l’histoire : comment un jeune homme naïf devient un être froid, calculateur, manipulateur. J’ai trouvé Dorian Gray un tantinet agaçant au début notamment car il ne semble pas avoir d’opinion propre. Il est complètement sous l’influence de ses amis le peintre Basil Hallward et surtout lord Henri – Harry – Wotton. Ces deux derniers m’ont semblé être, l’un un ange, l’autre un diable, sur chacune des épaules de Dorian qui soufflent à ses oreilles leurs manières de penser et leurs visions de la vie. Si j’ai réussi à m’attacher à Basil Hallward, lord Henry m’ai apparu comme un être manipulateur et machiavélique.

J’ai beaucoup aimé le style d’écriture d’Oscar Wilde que je découvre avec ce roman. Les dialogues sont vifs et piquants. Les répliques d’Henry Wotton notamment sont acerbes, ses propos à la limite du choquant. Les descriptions nous entraînent facilement à la fin du XIXe siècle, où se déroule l’action, aussi bien dans des lieux brumeux et sordides que dans les salons que fréquentent assidûment les dandys.

En bref, Le portrait de Dorian Gray est pour moi une belle découverte. Si je ne me suis pas attaché au protagoniste, j’ai été intéressé par son cheminement, son évolution au cours du roman. La fin, quant à elle, ne m’a pas surprise car je l’avais deviné dès le début de l’intrigue.

Note : ♥♥♥♥

Le portrait de Dorian Gray (1972)
Titre VO : The picture of Dorian Gray (1891)
Oscar WILDE
Edtions Le livre de poche, collection Classique
253 pages

classique

challenge irlande et littérature irlandaise

challenge-des-100-livres-chez-bianca

Lu dans le cadre du « Baby Challenge Classique 2013 », du challenge « Irlande et littérature irlandaise » et du challenge « Les 100 livres à avoir lu« 

Publicités

30 réflexions sur “Le portrait de Dorian Gray – Oscar Wilde

  1. J’ai beaucoup aimé ce livre lorsque je l’ai étudié en anglais au lycée. L’histoire intéressante et la plume d’Oscar Wilde rendent ce roman très agréable à lire. Content qu’il t’ait plu !

  2. Je l’ai lu il y a deux ou trois ans, je l’avais trouvé intéressant. D’ailleurs, il faudrait que je le relise, histoire de le chroniquer et d’en avoir également une trace écrite…

  3. Contente que tu ai aimé Le portrait de Dorian Gray et la plume d’Oscar wilde, c’est un auteur que j’aime beaucoup dont j’ai lu l’oeuvre presque entièrement. J’ai lu ce roman-ci ado car je l’ai étudié au collège, je l’ai relu ensuite. Je te conseille ses pièces de théâtre et ses aphorismes, un pur bonheur !

  4. Contente que tu aies aimé =) ! Je ne te conseille pas la dernière adaptation ciné par contre >< j'ai été très déçue. Bises n_n

  5. J’ai lu ce roman il y’a longtemps et je pense que je suis passée à côté de plein de choses. Ton billet donne envie de m’y replonger.
    Tu comptes te lancer prochainement dans d’autres Oscar Wilde? Si tu aimes bien le personnage, je te conseille de te lancer dans la série des Gyles Brandreth où il se retrouve à mener des enquêtes.

    • Je pense lire d’autres écrits d’Oscar Wilde. J’ai repéré les Gyles Brandreth en librairie déjà grâce à leurs couvertures très colorées que j’aime beaucoup ! Tu en as déjà lu ? C’est bien ?

      • Oui, j’en ai déjà lu (les deux premiers volets). Et j’ai passé un très bon moment. Les enquêtes policières sont bien ficelées dans mon souvenir et on retrouve tout l’esprit d’Oscar Wilde (certains de ses aphorismes dont te parlait Bianca sont habilement mêlés à l’intrigue). Alors, si d’aventure, ta bibliothèque, malgré son faible rayonnage policier, les a, n’hésite pas!

  6. Je ne me suis pas non plus réellement attachée au ‘héros’, mais j’ai tellement aimé le ton provocateur et l’impertinence des propos tenus, en particulier par Lord Henri… Ce roman est merveilleusement bien écrit et dresse un portrait très juste des comportements humains, je trouve. Il est tout à fait intemporel. C’est d’ailleurs avec ce roman que je suis tombée amoureuse de la plume et de l’esprit d’Oscar Wilde.

  7. Pingback: Bilan du mois : février 2013 « Les livres de Céline

  8. Pingback: Bilan du mois : février 2013 | Les Livres de Céline

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s