Le monde d’Hannah – Ariane Bois

4e de couverture : 

Octobre 39. Hannah et Suzon vivent dans le « petit Istanbul », un quartier populaire du XIe arrondissement de Paris. Elle s’aiment comme on aime à dix ans, d’une amitié sans borne. Quand la guerre éclate, Hannah, qui est juive, doit d’abord se cacher en province dans une pension tenue par des soeurs, avant de rejoindre la Turquie d’où sa famille est originaire. Suzon reste avec ses parents dans un Paris occupé.

Au retour d’Hannah, en 1945, la tragédie a frappé et décide du destin des deux amies. Pour Hannah, le journalisme, le grand reportage, la découverte du monde à l’heure de l’histoire en marche. Pour Suzon, la légèreté, les fêtes, un refuge dans la futilité. Alors que la jeunesse française savoure dans l’euphorie cette nouvelle vie de paix et de liberté, l’amitié entre les deux jeunes filles semble s’effriter sous le poids du passé. Il est parfois difficile de chasser les fantômes, surtout quand ils portent en eux le plus terrible des secrets.

le monde d'hannah

Mon avis :

Voilà un livre dont je ne connaissais pas du tout l’existence avant de le recevoir à Noël. Il m’a fait passé un excellent moment de lecture et m’a beaucoup plu.

Le récit commence en 1939 pour se finir vingt ans plus tard. Nous suivons le parcours de Hannah, âgée de neuf ans au début de l’histoire. Elle habite à Paris avec ses parents, Haïm, judéo-turc et Cécile, juive roumaine. A travers les yeux d’Hannah, nous découvrons la deuxième guerre mondiale,  l’occupation allemande et les lois raciales à l’encontre des juifs. Pourtant, malgré l’angoisse qui étreint de plus en plus ses proches, la principale occupation d’Hannah est sa toute nouvelle amitié avec Suzon. Bientôt, il faut pourtant fuir pour survivre et nous suivons Hannah à Istanbul. A la fin de la guerre, Hannah revient à Paris mais rien n’est plus comme avant, même son amitié avec Suzon.

Cette histoire m’a énormément plu. La guerre, l’antisémitisme sont présents mais Hannah reste une jeune fille avec des préoccupations de son âge ce qui permet au récit de ne pas être pesant. Par contre, quand Hannah grandit, le récit devient plus dur, plus sombre car les préoccupations d’adultes sont là ; ainsi que le souvenir des années noires de la guerre et de ceux qui ne sont pas revenus de l’Europe de l’Est.

J’ai beaucoup aimé le personnage d’Hannah. Petite fille vive et intelligente, elle devient une femme indépendante. Journaliste, elle cherche à comprendre le monde qui l’entoure. J’ai beaucoup aimé son amitié avec Suzon ; son évolution m’a semblé vraie, pas surfaite. L’auteure a su trouvé les mots justes à mon sens pour décrire les sentiments d’Hannah et sa relation avec Suzon.

En bref, une très belle découverte. Cette histoire m’a plu et m’a touché, je ne suis pas près d’oublier le destin d’Hannah.

Ma note : ♥♥♥♥

Le monde d’Hannah (2011)
Ariane BOIS
Editions France Loisirs
412 pages
Publicités

13 réflexions sur “Le monde d’Hannah – Ariane Bois

  1. Je n’avais jamais entendu parler de ce roman. Ton billet donne envie. Donc, je note ce titre. J’essaierai de le trouver lors de mes pérégrinations en bibliothèque…
    Je t’ai tagguée pour le tag des 11 questions.

  2. Je vais l’ajouter à ma wish list. Comme toi, cette période m’intéresse beaucoup.
    J’ai lu dernièrement, Elle s’appelait Sarah. Et ça a été un énorme coup de coeur ❤

  3. Pingback: Bilan du mois : mars 2013 | Les Livres de Céline

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s