Le crime de Paragon Walk – Anne Perry

4e de couverture :

Un crime sordide vient troubler la quiétude huppée de Paragon Walk. Tandis que l’inspecteur Pitt, chargé de l’affaire, se heurte au mutisme des résidents, son épouse, Charlotte ne se laisse pas intimider par cette omerta des classes. De garden-parties en soirées, les façades respectables de l’Angleterre victorienne ne tarderont pas à se fissurer…

le crime de paragon walk

Mon avis :

Après Le mystère de Callander Square, j’avais hâte de retrouver Charlotte et Thomas Pitt pour une nouvelle enquête.

Au coeur de Paragon Walk, quartier très huppé de Londres où réside notamment la soeur de Charlotte, Emily, la jeune Fanny Nash est retrouvée violée et assassinée. Les riches habitants du quartier mettent évidemment ce crime sur le compte d’un rôdeur ou d’un domestique. Le seul à oser dire que les jolies demeures de Paragon Walk pourraient caché plus d’un mystère est Fulbert Nash, un frère de la victime. Quand celui-ci disparaît, les uns pensent qu’il s’est suicidé pour avoir violé puis assassiné sa jeune soeur, les autres pensent qu’il en a trop dit et que le meurtrier de Fanny l’a tué à son tour… L’enquête s’annonce compliqué pour l’inspecteur Pitt, d’autant plus que les langues ne se dénouent pas facilement. Heureusement, il est secondé encore une fois par Charlotte et Emily qui mènent l’enquête dans les salons mondains. Cette fois encore, c’est Charlotte qui retrouvera le coupable.

J’ai retrouvé avec plaisir Charlotte qui me plait toujours autant avec ses manières franches et son intelligence. Emily m’a semblé un peu moins intrépide que dans le volet précédent mais certainement parce que l’intrigue se passe dans son quartier. J’ai beaucoup aimé Vespasia Cuming-Goulde, la tante du mari d’Emily, qui malgré son âge apporte de la fraîcheur au récit.

Comme avec ses précédents romans, Anne Perry nous immerge complètement dans son histoire : elle sait recréer parfaitement la société victorienne dans laquelle évolue les personnages et maintient le suspens jusqu’aux dernières pages sur l’identité du coupable. Tous les habitants de Paragon Walk semble avoir quelque chose à cacher et font de bons suspects. Le dénouement m’a vraiment surprise (dans le bon sens) tant il est bien amené et bien élaboré.

Ce roman permet également à l’auteure d’aborder le viol dans la société victorienne. Je dois dire que certaines phrases m’ont hérissé les cheveux sur la tête. A l’époque, les hommes mais également les femmes pensaient qu’une femme violée soit l’avait bien cherchée, soit avait cédée aux pulsions charnelles… Loin d’être une victime, la femme violée est une paria, qui ne recevra plus d’invitations mondaines, de rares visites et aura toutes les difficultés à se marier (difficultés qui se répercuteront sur les autres membres féminins de sa famille proche).

En bref, Le crime de Paragon Walk est encore un excellent tome des enquêtes de Charlotte et Thomas Pitt. Le suspens est ménagé jusqu’au bout et le dénouement assez surprenant. Vivement le mois prochain et Resurrection Row.

Ma note : ♥♥♥♥

Le crime de Paragon Walk
Titre VO : Paragon Walk (1981)
Anne PERRY
Editions 10|18, collection Grands Détectives
316 pages

God save the livreLu dans le cadre du challenge « God save the livre – édition 2013 » et en lecture commune avec Bianca et Claire

Publicités

10 réflexions sur “Le crime de Paragon Walk – Anne Perry

  1. Nous avons encore une fois le même ressenti et comme toi plus d’un passage m’a énervé ! Et comme toi le dénouement m’a surprise. Encore un bon cru vivement le tome 4. Contente d’avoir partagé cette lecture avec toi

  2. Pingback: Le crime de Paragon Walk | des livres, des livres !

  3. Très bel avis! Je suis très heureuse que tu ais apprécié ta lecture! Vivement notre LC!!!!!!! 😉 Comme je le disais à Bianca, je viens de commander Resurrection Row et le suivant Rutland Place! 😉
    Bises

  4. C’est vrai que la vision du viol dans la société victorienne est bien abordée, on en apprend un peu plus sur les coutumes de cette société dans ce tome ! J’adore toujours autant cette série et tu vas voir, Resurrection Row est tout aussi bien que les trois premiers tomes !

  5. J’ai été comme toi choquée par la conception du viol et la faute reprochée à la femme.
    L’intrigue policière m’a semblé super bien menée. Je ne m’attendais pas du tout à ce dénouement! Quelle fin!
    J’espère que Thomas Pitt sera plus présent dans les prochains romans.
    Biz

  6. Pingback: Bilan de lecture : mai 2013 | Les Livres de Céline

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s