L’ombre du vent – Carlos Ruiz Zafon

4e de couverture :

Dans la Barcelone de l’après-guerre civile,  » ville des prodiges  » marquée par la défaite, la vie difficile, les haines qui rôdent toujours. Par un matin brumeux de 1945, un homme emmène son petit garçon – Daniel Sempere, le narrateur – dans un lieu mystérieux du quartier gothique : le Cimetière des Livres Oubliés. L’enfant, qui rêve toujours de sa mère morte, est ainsi convié par son père, modeste boutiquier de livres d’occasion, à un étrange rituel qui se transmet de génération en génération : il doit y  » adopter  » un volume parmi des centaines de milliers. Là, il rencontre le livre qui va changer le cours de sa vie, le marquer à jamais et l’entraîner dans un labyrinthe d’aventures et de secrets  » enterrés dans l’âme de la ville  » : L’Ombre du vent.

l'ombre du vent

Mon avis :

Ca faisait un moment que j’avais envie de relire ce roman qui avait été un véritable coup de coeur lors de sa découverte. Grâce à une lecture commune avec Bianca, c’est maintenant chose faite.

Dans ce roman qui se déroule à Barcelone dans les années qui suivent la guerre civile, nous suivons le jeune Daniel Sempere. Au début du récit, alors qu’il a onze ans, son père l’emmène au Cimetière des Livres Oubliés. Là, il découvre un roman, intitulé L’ombre du vent et l’emporte chez lui. Très vite, ce roman devient le livre préféré du jeune Daniel et il commence à enquêter sur son auteur qui le fascine, Julian Carax. Seulement la vie de Carax est pleine de secrets et un individu mystérieux cherche à trouver tous les écrits de l’auteur pour les détruire. Au cours de ses recherches qui ne semblent pas plaire à tout le monde, Daniel se fera un ennemi très dangereux : l’inspecteur Fumero.

Ainsi, ce roman imbrique deux intrigues qui sont liées l’une à l’autre. D’un côté, nous avons l’évolution de Daniel qui grandit, mûrit tout au long de l’histoire. Nous suivons, son quotidien dans la Barcelone de l’après-guerre civile, ses amitiés, ses histoires de coeur. De l’autre côté, au fil des recherches de Daniel, nous découvrons l’histoire de Julian Carax. Les parallèles sont nombreux entre la vie de Daniel et celle de Julian. D’ailleurs, les rares personnes à avoir connu Julian disent à Daniel qu’il lui ressemble. Le dénouement apporte toutes les réponses à ces intrigues.

J’ai aimé les lieux créés par Carlos Ruiz Zafon dans ce roman. J’adorerais pouvoir me perdre dans le Cimetière des Livres Oubliés, puis aller flâner à la librairie Sempere & Fils et enfin, visiter la maison des Aldaya (de préférence en journée et accompagnée par contre!)

J’ai beaucoup aimé les personnages également. Même si Daniel est parfois agaçant (notamment au début avec Clara), j’ai pris plaisir à suivre son évolution, ses choix et son enquête sur Julian Carax. J’ai également apprécié le mystérieux Carax dont on découvre la vie, triste et pleine de rebondissements au fil des pages. J’ai adoré Fermin Romero de Torres qui apporte beaucoup de fraîcheur au récit : il m’a fait beaucoup rire, et son passé m’a beaucoup intrigué.

En bref, L’ombre du vent est un roman vraiment très prenant pendant lequel on enquête sur un écrivain méconnu et on voit grandir le héros, le tout dans une Barcelone mystérieuse et envoûtante. Je ne peux que vous recommander la lecture de ce livre si ce n’est déjà fait.

Ma note : ♥♥♥♥♥

L’ombre du vent
titre VO : La sombra del viento (2001)
Carlos Ruiz ZAFON
Editions Le livre de poche
637 pages

Lu en lecture commune avec Bianca

Publicités

15 réflexions sur “L’ombre du vent – Carlos Ruiz Zafon

  1. Je viens juste de publier mon billet ! Je suis une fois de plus ravie d’avoir fait cette lecture avec toi, même si ce n’est pas un coup de coeur pour moi, c’est un roman qui m’a passionné, difficile de le lâcher, à tel point que j’ai réussi à être dans les temps alors que je ne pensais vraiment pas pouvoir publier à temps. Il reste le dernier volet pour clore la trilogie du Cimetière des livres oubliés, tu l’as déjà lu ?

    • Moi aussi je suis très contente d’avoir partagé cette lecture avec toi. Les coups de coeur, je pense que ça se joue vraiment à pas grand chose 😉

  2. Je l’ai lu l’an passé car ma mémé me l’avait prêté. J’ai passé un très bon moment en le lisant. Je ne connais pas ses autres romans alors pourquoi pas tester un jour

  3. Pingback: Bilan de lecture : mai 2013 | Les Livres de Céline

  4. Pingback: Mes coups de coeur de début 2013 | Les Livres de Céline

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s