La fille du temps – Josephine Tey

4e de couverture :

Immobilisé sur son lit d’hôpital, l’inspecteur Grant s’ennuie.
Pour se distraire, il passe au crible de son oeil criminologiquement très exercé des portraits de personnages historiques. Parmi eux, un visage lui inspire sympathie et déférence. Mais il s’avère être celui de l’épouvantable Richard III, roi d’Angleterre, parvenu au trône (voyez Shakespeare) grâce à l’assassinat de ses neveux, les enfants d’Edouard. Alors commence à travers l’Histoire une quête de la vérité qui forme l’une des enquêtes les plus originales de toute la littérature policière, l’un des dix grands classiques du genre salué par la critique et aussi par les pairs de l’auteur.

la fille du temps

Mon avis :

J’ai repéré ce titre chez Bianca. Oui, c’est une phrase qui revient régulièrement dans mes articles mais que voulez-vous, Bianca présente souvent des titres qui attisent ma curiosité… En tout cas, je la remercie car j’ai passé un très bon moment avec ce roman.

Le roi Richard III qui régna de 1483 à 1485 est l’un des monarques anglais qui a la plus sinistre réputation car il aurait assassiné ses jeunes neveux pour s’emparer du trône qui leur revenait de droit après la mort d’Edouard IV. La pièce de Shakespeare, Richard III,  qui le présente sous un jour très défavorable – roi ambitieux, cruel et sans scrupule – a contribué à la funeste réputation de ce roi. Mais Richard III a-t-il commis tous les crimes qu’on lui attribue ?

C’est justement ce que va essayer de découvrir l’inspecteur Grant car quand il découvre par hasard un portrait de Richard III, il ne voit pas en lui un meurtrier. Alité, il envoie ses proches enquêter et chercher des informations sur ce roi : mais il ne cherche pas des commérages ou des sources postérieures à sa mort, il veut des documents datant du court règne du roi pour lever le voile sur le mystères des meurtres des petits princes.

Comme Grant, on attend plus ou moins patiemment, que ses amis viennent le voir dans sa chambre pour découvrir quelles nouvelles informations ils amènent sur cette enquête passionnante. Les rebondissements sont nombreux et les pages du roman se tournent toutes seules.

Même si les prises de position de Josephine Tey au sujet de Richard III sont controversées, j’ai beaucoup aimé sa vision de l’Histoire : certaines vérités historiques peuvent être construites sur des ragots et des préjugés et pour rétablir la vérité, il faut confronter plusieurs sources de l’époque des faits. Par ailleurs, j’ai pu, grâce à ce roman, apprendre beaucoup de choses sur La guerre des deux roses et son dénouement.

En bref, La fille du temps est un roman policier sans cadavre qui propose une enquête historique passionnante. Si vous aimez l’histoire, et l’histoire d’Angleterre, ce roman est pour vous.

Ma note : ♥♥♥♥

La fille du temps
Titre VO : The Daughter of Time (1951)
Josephine TEY
Editions 10|18, Collection Grands Détective
217 pages

94217010201054395233087

God save the livreLu dans le cadre du « mois anglais » et du challenge « God save the livre – édition 2013 »

Publicités

17 réflexions sur “La fille du temps – Josephine Tey

  1. Merci pour la dédicace Céline 🙂 et surtout très contente que ma chronique t’ai convaincue de lire ce très bon roi policier, totalement atypique. Nous avons le même ressenti sur cette lecture que j’ai trouvée comme toi passionnante et intelligente. Décidément que de points communs !! Bises

    • De rien 😉 C’est vraiment un très bon roman et je l’ai lu avec plaisir ! Merci encore sans toi, je serais sûrement passée à côté… Bises

  2. Je l’avais déjà noté suite au billet de Bianca (et même acheté). Mais ce que tu en dis me donne envie de le sortir rapidement de ma PAL.
    Biz

    • Je ne peux que te le conseiller ! Il m’a passionné et j’aimerais presque croire que tous les faits qu’avancent l’auteure soient vrais ! 🙂

  3. Ça a l’air très bien écrit, bien documenté et très intéressant. C’est le genre d’histoire qui me plairait beaucoup. Merci pour cette découverte 🙂

  4. Ah mais dis donc, deuxième avis que je lis ici aujourd’hui, et deuxième envie d’acheter !^^ En effet, l’Histoire peut se construire sur des rien et c’est tellement dur de rétablir une vérité quand des années et siècles sont passés.

  5. Pingback: Bilan de lecture : juin 2013 | Les Livres de Céline

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s