Nord et Sud – Elizabeth Gaskell

4e de couverture :

Après une enfance passée dans un village riant du Hampshire, Margaret Hale, fille de pasteur, s’installe dans une ville du Nord. Témoin des luttes entre ouvriers et patrons, sa conscience sociale s’éveille. John Thornton, propriétaire d’une filature, incarne tout ce qu’elle déteste : l’industrie, l’argent et l’ambition. Malgré une hostilité affichée, John tombera sous son charme.

Nord et Sud

Mon avis :

Cela faisait un moment que j’avais envie de sortir ce classique de la littérature anglaise du XIXe siècle, et je remercie vivement MagicEtincelle du blog Lectures d’une guenon de m’avoir proposé de le lire en lecture commune.

Dans ce roman, nous suivons Margaret Hale. Après avoir été élevée à Londres chez sa tante, Mrs Shaw, Margaret, au lendemain du mariage de sa cousine Edith avec qui elle a grandit, rentre chez ses parents, dans la campagne du Sud de l’Angleterre à Helstone où elle espère couler des jours heureux. Mais les jours de repos sont de courtes durées : le père de Margaret, Mr Hale, ne se sentant plus en accord avec l’Eglise qu’il représente, démissionne de son ministère. La famille Hale doit donc quitter le presbytère qu’elle occupe. Mr Hale décide de s’installer dans une ville du Nord de l’Angleterre, Milton, où il exercera la profession de précepteur. Dans cette région à l’opposé de ce qu’elle a connu jusque là, Margaret rencontrera Mr Thornton, un homme qui est tout ce qu’elle abhorre : un ambitieux propriétaire d’une filature qui s’est construit tout seul et qui s’éprendra d’elle. Pourtant, dans ce monde si différent du sien, et après bien des mois et des épreuves, Margaret finira par trouver sa place dans le Nord.

Le point central du roman, comme son titre l’indique d’ailleurs, est le contraste entre les gens Nord et ceux du Sud et l’incompréhension des uns pour les autres. Ainsi, les gens du Sud sont vus comme des personnes oisives, qui ont beaucoup de temps pour les loisirs, des bourgeois en somme. Ceux du Nord sont vus comme des parvenus, avides d’argent, travaillant beaucoup et n’ayant aucunes manières distinguées. Le contexte socio-culturel est vraiment très développé et j’ai vraiment apprécié. On découvre à la fois les habitudes des gens du Sud mais aussi l’univers industrialisé du Nord et ce qui en découle : le monde ouvrier, les grèves, leurs conséquences, la ville.

Toute la galerie des personnages principaux et secondaires m’a plu. Au contraire de l’héroïne, Mr Thornton m’a tout de suite plu. J’ai apprécié Higgings, l’ouvrier meneur de grève, Mrs Thornton, la mère si fière de la réussite de son fils, Mr Bell, le parrain de Margaret. L’histoire est vraiment très prenante, beaucoup d’éléments m’ont surprise au cours de ma lecture, des événements auxquels je ne m’attendais pas du tout, notamment concernant la famille de Margaret. 

J’ai aimé la relation entre Margaret Hale et John Thornton, qui n’est pas sans rappeler celle de Elizabeth Bennet et Darcy dans Orgueil et préjugés même si le caractère de Miss Hale est totalement différent de celui de Miss Bennet. Margaret est pleine de préjugés à l’encontre de Mr Thornton dès leur rencontre. Quant à lui, il est sous le charme de Margaret très rapidement même si elle l’agace énormément

En bref, Nord et Sud m’a littéralement emporté dans ce milieu de XIXe siècle où les mentalités, les styles de vie commencent à évoluer. J’ai aimé suivre tous les personnages de ce roman et découvrir au fil des pages ce que l’auteure leur réservait. Un livre que je relirai sans aucun doute.

Ma note : ♥♥♥♥♥

Nord et Sud
Titre VO : North and South (1855)
Elizabeth GASKELL
Editions Points, collection Les grands romans
673 pages

94217010201054395233087 God save the livre victorien-2013 challenge-des-100-livres-chez-bianca

Lu dans le cadre du « mois anglais », du challenge « God save the livre – édition 2013 », du challenge « victorien 2013 », du challenge « Les 100 livres à avoir lu » et en lecture commune avec MagicEtincelle.

Publicités

39 réflexions sur “Nord et Sud – Elizabeth Gaskell

  1. Gros gros coup de cœur pour ce roman ! J’ai aimé les personnages, l’histoire, les relations entre les événements et le ressenti des personnages… Je ne peux pas dire à quel point j’aime ce livre, même si j’essaye de le dire dans ma chronique ;).
    En tout cas, je suis contente que tu ait aimé 😀 ! C’est un roman que je conseille à tout le monde depuis que je l’ai lu !

    • Je vais aller lire ta chronique ! J’ai eu du mal à écrire la mienne tant il y avait de choses à dire ! Je pense qu’il va faire parti des romans que je vais conseiller à tout le monde ! 😉

      • J’espère que tu ne sera pas déçue pas l’adaptation de la BBC. Pour ma part je l’ai trouvé très bien adapté, avec des excellents acteurs :). J’essaierais d’en faire un petit billet un de ces jours 😉 !
        J’ai eu également beaucoup de mal à écrire ma chronique, je voudrais vraiment convaincre de le lire sans tout spoiler 😉 !!

  2. Pingback: Bilan de lecture : juin 2013 | Les Livres de Céline

  3. Ah tu m’intéresses là.
    Je le note, j’aime bien ce genre de lecture.
    Et puis, c’est encore l’occasion de faire des découvertes.
    Merci pour ton avis et bon dimanche, bisous 🙂

  4. Merci pour cette nouvelle participation ! Je n’ai pas encore lu ce roman qui est apparemment son meilleur. Je comptais lire Les confessions… pendant le mois anglais mais je n’ai pas eu le temps. J’espère profiter de l’été pour lire quelques pavés. Bonnes vacances Céline, bises

    • Pour ma part, je compte bien découvrir les autres romans de cette auteure. Le mois anglais aura décidément été trop court ! J’ai plusieurs pavés dans ma PAL et j’espère bien m’occuper d’eux mais je ne sais pas si j’y arriverais… On verra en septembre ! Bises et merci Bianca 🙂

  5. Je suis vraiment très heureuse que tu soit tombée sous le charme de ce roman. Un vrai coup de cœur pour moi aussi. Connais tu l’adaptation de la BBC? Elle est vraiment bien… Et Richard Armitage et sa voix en John Thornton… Miam! ^^

  6. Ayant aimé tous les Gaskell que j’ai lus jusqu’à présent, je suis presque sûre d’aimer celui-ci. Ce sera pour cet été… Bon voyage !

  7. Ce roman a aussi été un coup de coeur mais il faut dire que j’avais encore à l’esprit l’adaptataion, la superbe interprétation de Richard Armitage en Mrs Thornton (en plus, je l’ai lu en anglais donc la voix d’Armitage résonnait encore plus). Je te la conseille fortement ! C’est vrai qu’on le compare souvent à O&P mais dans la chronique que j’avais fait, j’ai essayé de développer le contraire. Bonne vacances !

      • Je pense que tu peux la trouver facilement, comme dans les Fnac, à priori. C’est vraiment une adaptation d’une très grande qualité. Pour rejoindre un parallèle souvent fait, elle est d’aussi bonne qualité que la mini-série d’Orgueil et Préjugés 🙂

        • C’est pas tant la difficulté de le trouver, mais plutôt avoir les sous sur le compte en banque. Je trouve que le DVD est un peu cher quand même. Je vais plutôt voir si je le trouve d’occasion 🙂

  8. La lecture de ce roman est prévue depuis des lustres ! j’ai lu avec plaisir « les confessions… » et « Cranford » mais je crois que « Nord et Sud » est dans un autre esprit !

    • J’espère que quand tu auras l’occasion de le lire, il te plaira autant qu’il m’a plu ! Pour ma part, j’ai rajouté « Les confessions… » et « Cranford » à ma wishlist suite à cette lecture !

  9. Ce livre me fait super envie : et ce qui en dis, les contrastes entre les gens du sud et ceux du nord est parfois trop peu représentés, en plus si l’amour ne prend pas le pas, mais vient bien avec l’intrigue sociale, tout est parfait =)

  10. Pingback: Nord et Sud – Elizabeth Gaskell | Lectures d'une guenon

  11. Je lis enfin ta critique. J’attendais d’avoir posté la mienne pour le faire pour ne pas être influencée. Je me retrouve bcp dans ce que tu dis. En effet les disparité entre les classes et le Nord et le Sud est un des points clés du roman. Comme toi j’ai tt de suite aimé le personnage de Thornton. Mr Higgins et Mr Bell sont aussi parmi mes personnages préférés, c’st marrant 🙂 Et je susi tout à fait d’accord pour le parallèle avec Orgueil et Préjudés que j’ai remarqué aussi. Je pense que c’est l’époque qui veut ça. Finalement la gentille fille bien élevé et qui sait bien parlé en face d’un homme « haut placé dans la société » distant et exigeant c’est le schéma qu’on retrouve dans Jane Eyre, Orgueil et Préjugés et Nord et Sud. C’était la chick lit de l’époque hahahaha

    • Exactement. Par contre, je trouve que Margaret est la plus agaçante entre Lizzie Bennet et Jane Eyre… J’aurais aimé qu’elle se remette un peu plus en question au lieu de rester butée sur certains points… Mais bon, peut-être que l’oeuvre aurait alors manqué de piquant aussi.
      En tout cas, Mr Thornton fait désormais parti de mes personnages masculins de livre préféré 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s