Un prince sans royaume (Vango #2) – Timothée de Fombelle

4e de couverture : 

New York, 1936. Accroché au sommet des gratte-ciel, Vango poursuit l’homme qui a causé son malheur et détient le secret de sa naissance. Mais la fuite de Vango ne connaît pas de trêve. Quel est le chasseur et quelle est la proie ? L’amour d’Ethel survivra-t-il à tant de tempêtes ? A travers les forêts du Caucase, le ciel de Paris ou de l’Ecosse, ce second volume achève somptueusement la saga Vango.

vango t2 Un prince sans royaume

Mon avis :

Après avoir lu Entre ciel et terre, le premier volume de cette saga, j’avais hâte de retrouver Vango dans ce deuxième et dernier tome de ses aventures et découvrir enfin tous les mystères et secrets qui l’entourent.

On retrouve Vango à New-York sur les traces d’un homme qui sait ce qu’il est advenu de ses parents. Il est toujours poursuivi par des hommes mystérieux. Là, il retrouve Zefiro, qui continue de pourchasser Viktor Voloï, un dangereux trafiquant d’armes. Comme dans le tome précédent, on n’a pas le temps de s’ennuyer : tous les personnages semblent avoir des liens les uns avec les autres, les rebondissements sont nombreux et les révélations bien amenées et intéressantes.

J’avais plus ou moins deviné les origines de Vango sans trouver à quelle branche d’un arbre généalogique les raccrocher. Par contre, c’est bizarre car moi j’aurais plutôt vu les chapitres qui évoquent le père de Vango tout à la fin, une fois qu’il a reçu la lettre les lui expliquant et découvrir en même temps que lui de quoi il retourne.

J’ai été un peu déçue qu’Ethel ne joue pas un rôle plus important dans la quête de vérité de Vango. Au début du tome, elle retourne en Ecosse, dans son domaine, d’où elle essaie de protéger Vango comme elle peut. Heureusement, dans les derniers chapitres, son personnage s’étoffe un peu de nouveau.

La plume de Timothée de Fombelle est vraiment très agréable, fluide. Il nous livre petit à petit les informations sur les différents personnages, maintenant des mystères et du suspens jusqu’aux dernières pages.

En bref, Un prince sans royaume est une très bonne fin à la saga Vango, tous les secrets sont dévoilés et les liens entre les différents personnages et événements prennent tout leur sens.

Ma note : ♥♥♥♥

Vango : (t.2) Un prince sans royaume (2011)
Timothée de FOMBELLE
Editions Gallimard Jeunesse
393 pages

Lu en lecture commune avec Claire

Les tambours de l’automne (Le cercle de pierre #4) – Diana Gabaldon

4e de couverture :

Juin 1767. Afin de vibrer pleinement à l’unisson de leur profond amour, Jamie et Claire voguent vers la Caroline du Nord. Restée seule dans un XXe siècle sans saveur, Brianna, leur fille, n’a qu’une hâte : percer le secret de sa naissance, pénétrer dans ce « cercle des fées » qui peut lui ouvrir les portes du passé comme l’anéantir à jamais, et agir sur le destin qui réserve à ses parents une mort atroce. Pour qu’enfin, dans la paix, tous les Fraser répondent d’une seule voix à l’appel de leur clan.

les tambours de l'automneMon avis :

En octobre, après ma lecture du troisième tome de cette saga, Le voyage, je laissais Claire et Jamie dans les colonies américaines. Le tome précédent était ponctué de longueurs, aussi, je n’ai pas eu avant de reprendre les aventures de nos deux héros jusqu’à il y a quelques jours.

Nous retrouvons Claire et Jamie, en 1767, en route pour la Caroline du Nord où la tante de Jamie possède une plantation. Après quelques temps de réflexion et de repos dans la belle propriété de leur hôte, nos héros décident de s’installer à l’intérieur des terres (pour être à l’abri des combats lors de la future guerre d’Indépendance), dans les montagnes et créent le domaine de Fraser’s Ridge. En parallèle, en 1969, leur fille Brianna découvre leur avis de décès parus dans un journal de 1776. Elle décide alors de traverser à son tour le cercle de pierre pour prévenir ses parents du danger qui les guette. Elle sera suivi par Roger qui est épris d’elle et veut à tout prix la protéger des dangers du XVIIIe siècle.

J’ai trouvé les 300 premières pages assez longues. Il ne se passe finalement pas grand chose et certains événements sont extrêmement détaillés sans qu’ils soient finalement importants pour l’intrigue. Après ce cap, nos héros décident de fonder leur propre domaine dans les montagnes de Caroline du Nord, loin des zones colonisées de l’époque (et près des Indiens). J’ai beaucoup aimé cette partie où j’ai pu découvrir comment vivaient les colons, qui en partant de rien arrivaient à se construire des maisons. J’ai également apprécié les moments d’échanges avec les Indiens, ce qui m’a permis de me renseigner un peu sur ce peuple que je connaissais très peu. Malheureusement, l’intrigue commence vraiment à avancer vers la 600e page, quand Brianna décide de traverser le cercle de pierre pour venir à l’époque où sa mère vit. A partir de ce moment là, je me suis régalée avec ma lecture. Les événements s’enchaînent, les émotions également. Et heureusement que cette dernière partie était là car sinon, je n’aurais pas eu envie de lire la suite !

Les personnages me plaisent toujours autant. Claire et Jamie sont vraiment des héros que je prends plaisir à suivre. J’aime beaucoup leur fille Brianna, elle est forte, déterminée et ne manque pas de caractère. J’ai vraiment adoré le moment où celle-ci rencontre enfin son père. Petit Ian amène beaucoup de fraîcheur aux conversations et à l’intrigue et j’espère qu’on le reverra dans le prochain tome malgré le fait qu’il soit parti vivre avec les Indiens.

En bref, malgré un début de tome très laborieux, je reste finalement sur une assez bonne impression pour ce tome. Je lirai avec certitude la suite, mais dans quelques mois par contre.

Ma note : ♥♥♥♥♥

Le cercle de pierre : (t.4) Les tambours de l’automne
Titre VO : Outlander, book 4 : Drums of autumn (1996)
Diana GABALDON
Editions France Loisirs
1060 pages

Entre ciel et terre (Vango #1) – Timothée de Fombelle

4e de couverture : 

Paris, 1934. Devant Notre-Dame, une poursuite s’engage au milieu de la foule. Le jeune Vango doit fuir. Fuir la police qui l’accuse, fuir les forces mystérieuses qui le traquent. Vango ne sait pas qui il est. Son passé cache de lourds secrets. Des îles siciliennes aux brouillards de l’Ecosse, tandis qu’enfle le bruit de la guerre, Vango cherche sa vérité.

vango

Mon avis :

Le premier tome de Vango est arrivé un peu par hasard dans ma bibliothèque : j’ai flashé sur la couverture et les mots Sicile et Ecosse ont attiré mon regard sur la 4e. Voilà, il s’en est fallu de peu et j’avais finalement craqué pour ce titre. Au fil final, j’en suis plus que ravie car c’est une excellente découverte.

Après Victoria rêve, j’ai retrouvé la plume de Timothée de Fombelle avec plaisir : son écriture est agréable, fluide et un peu poétique. J’aime beaucoup. Une fois encore, il a réussi à m’embarquer dans son monde.

Dans ce roman, nous suivons le jeune Vango contraint de s’enfuir à cause d’un crime qu’il n’a pas commis. Mais ce mystère n’est pas le seul qui entoure le jeune homme : la police n’est pas la seule à être à la poursuite de Vango. Pourtant, ce dernier ne connait pas ses origines. Il a été trouvé sur une plage d’une des îles Éoliennes en Sicile en 1918 avec sa nourrice qui ne se rappelait de rien…

Dans ce premier tome, l’action démarre très rapidement, le rythme de l’histoire est soutenu avec beaucoup de moment de suspens, comme quand Vango est passager clandestin dans un zeppelin allemand. Quand l’action ralentit, l’auteur en profite pour décrire avec beaucoup de justesse les paysages et les lieux : on embarque à bord d’un zeppelin, on découvre l’enfance de Vango en Sicile, on sent les événements historiques de l’époque qui ne sont pas loin (émeutes en France en 1934, la Nuit des longs couteaux en Allemagne et la montée du régime nazisme).

J’ai vraiment passé un excellent moment avec ce livre. Les personnages principaux, Vango et Ethel, m’ont beaucoup plu. Ils sont originaux et ont du caractère. L’auteur propose également tout une galerie de personnages secondaires très intéressants et beaucoup ont l’air d’avoir de secrets. Par contre, j’ai été vraiment frustrée, car en le refermant, j’ai eu l’impression que Vango et Ethel était tout aussi mystérieux qu’au départ car finalement, on en apprend très peu sur leur passé. J’espère vraiment que la suite lèvera le voile sur tout ça.

En bref, un très bon roman d’aventure qui m’a fait passé un très bon moment de lecture. J’espère pouvoir lire la suite dans les prochains mois. En attendant, je vais m’empresser de prêter ce livre à mon petit cousin qui va adorer j’en suis sûre.

Ma note : ♥♥♥♥

Vango, t.1 : Entre ciel et terre (2010)
Timothée de FOMBELLE
Editions Gallimard Jeunesse
371 pages

Lu en lecture commune avec Claire