La révolte (Hunger Games #3) – Suzanne Collins

4e de couverture :

Contre toute attente, Katniss a survécu une seconde fois aux Hunger Games. Mais le Capitole crie vengeance. Katniss doit payer les humiliations qu’elle lui a fait subir. Et le président Snow a été très clair : Katniss n’est pas la seule à risquer sa vie. Sa famille, ses amis et tous les anciens habitants du district Douze sont visés par la colère sanglante du pouvoir. Pour sauver les siens, Katniss doit redevenir le geai moqueur, le symbole de la rébellion. Quel que soit le prix à payer.

Hunger games t.3 la révolte

Mon avis :

Tout de suite après avoir terminé L’embrasement, je me suis lancée dans le dernier tome de la trilogie Hunger Games pour connaître le dénouement final de cette histoire, d’autant plus que le deuxième tome s’arrêtait sur des révélations intéressantes.

Nous retrouvons Katniss quelques semaines après la fin du tome 2. Elle habite dorénavant au coeur de la base des rebelles et elle va participer à la révolte contre le Capitole. Ce que j’ai aimé dans ce livre, plus que l’intrigue peut-être c’est l’évolution du personnage de Katniss. Sur le plan physique, elle est tout de même affaiblie par tout ce qu’il lui est arrivé dans les tomes précédents. Sur le plan mental, elle grandit, réfléchit, doute, agit selon ses convictions. On voit bien l’évolution par rapport au premier roman de la série. L’évolution de Katniss est vraiment intéressante et surtout plutôt réaliste.

L’intrigue n’est pas surprenante en elle-même puisqu’il s’agit dans cet opus de faire tomber le Capitole et de renverser le système mais le suspens est bien distillé tout au long du roman et certains événements restent surprenant comme le destin de certains personnages ou des rebondissements de dernières minutes. On s’interroge encore sur le rôle et le poids des images puisque la plupart des événements sont filmés pour convaincre le peuple de Panem que chaque parti de la révolte est dans son bon droit.

Mes personnages secondaires restent aussi dans ce tome Peeta, Haymitch et Finnick. L’évolution du personnage de Peeta est plutôt extrême mais il est resté un de mes favoris. Gale ne m’a décidément pas séduite : il y a une certaine violence en lui qui m’a vraiment déplu.

Le dénouement est très triste mais il m’a parfaitement convenu : il y a des révélations jusqu’aux dernières pages. Le seul regret que j’ai à son propos et de ne pas plus en savoir sur le système qui a remplacé le Capitole après sa chute.

En bref, j’ai beaucoup aimé La révolte qui conclu très bien la saga Hunger Games. Cette trilogie est vraiment excellente et vaut le détour car l’histoire est originale et amène à la réflexion.

Ma note : ♥♥♥♥

Hunger Games : (t.3) La révolte
Titre VO : The Hunger Games, book 3 : Mockingjay (2010)
Suzanne COLLINS
Editions Pocket Jeunesse
416 pages

L’embrasement (Hunger Games #2) – Suzanne Collins

4e de couverture :

Après le succès des derniers Hunger Games, le peuple de Panem est impatient de retrouver Katniss et Peeta pour la Tournée de la victoire. Mais pour Katniss, il s’agit surtout d’une tournée de la dernière chance. Celle qui a osé défier le Capitole est devenue le symbole d’une rébellion qui pourrait bien embraser Panem. Si elle échoue à ramener le calme dans les districts, le président Snow n’hésitera pas à noyer dans le sang le feu de la révolte. A l’aube des Jeux de l’Expiation, le piège du Capitole se referme sur Katniss…

Hunger Games t.2 l'embrasement

Mon avis :

Après ma lecture du premier tome de Hunger Games, il me tardait de retrouver Katniss Everdeen pour découvrir la suite de ses aventures dans le monde sans pitié de Panem.

Comme avec le premier tome, j’ai été complètement happé par l’histoire. Il est vraiment très difficile de poser les romans de cette série une fois qu’on les a commencé. Sans trop en dévoiler sur l’histoire, sachez que celle-ci m’a surprise plus d’une fois et que la tournure des événements m’a vraiment plu même si, à l’image de Katniss, j’avais eu du mal à en saisir l’ampleur avant d’y être confrontée. Le monde créé par l’auteure, est vraiment fascinant de par son fonctionnement et je n’ai cessé de m’interroger au cours de ma lecture sur l’impact de la télévision et de la télé-réalité dans nos vies puisque notre héroïne est filmée pendant les 3/4 du livre.

Si dans le premier tome, je reprochais à Katniss une certaine froideur, elle m’a beaucoup plus plu dans ce second opus. Comme dans la plupart des romans pour jeunes adultes, on retrouve un triangle amoureux mais ici, il reste à l’arrière-plan dans l’histoire car c’est loin d’être la préoccupation principale des personnages. J’ai retrouvé avec plaisir Peeta et Haymitch et j’ai découvert au cours de ma lecture de nouveaux personnages qui m’ont également bien plu comme Finnick. Le personnage de Gale me laisse un peu perplexe suite à ce tome et j’attends de le voir vraiment dans l’action dans le prochain pour me faire un avis définitif sur lui.

En bref, L’embrasement est un vrai page-turner, une fois commencée, on ne peut s’empêcher de tourner encore une page pour lire la suite des aventures mouvementées de Katniss. A la fin du tome, l’auteure introduit les prémices du 3e tome que je n’ai pu m’empêcher de lire dans la foulée.

Ma note : ♥♥♥♥

Hunger Games, t.2 : L’embrasement
Titre VO : The Hunger Games, book 2 : Catching Fire (2009)
Suzanne COLLINS
Editions Pocket Jeunesse
399 pages

Hunger Games (Hunger Games #1) – Suzanne Collins

4e de couverture : 

Dans un futur sombre, sur les ruines des Etats-Unis, un jeu télévisé est créé pour contrôler le peuple par la terreur. Douze garçons et douze filles tirés au sort participent à cette sinistre téléréalité, que tout le monde est forcé de regarder en direct. Une seule règle dans l’arène : survivre, à tout prix.

Quand sa petite soeur et appelée pour participer aux Hunger Games, Katniss n’hésite pas une seconde. Elle prend sa place, consciente du danger. A seize ans, Katniss a déjà été confrontée plusieurs fois à la mort. Chez elle, survivre est comme une seconde nature.

Hunger Games t.1

Mon avis :

Depuis le temps que j’entends parler de cette trilogie, il me tardait de la découvrir. D’autant plus que ça fait plusieurs mois que mon Chéri veut voir l’adaptation et que je lui réponds à chaque fois : « non attends je veux lire le livre en premier« . Finalement, j’ai réussi à trouver le premier tome à la médiathèque (et les deux tomes suivants m’attendent sagement sur le rayon des réservations) et je me suis lancée dans cette lecture.

Quand Prim est désignée par tirage au sort pour participer aux Hunger Games, Katniss, sa soeur aînée, n’hésite pas à se porter volontaire à sa place. Car les Hunger Games, les Jeux de la Faim, sont une violente et sordide télé-réalité annuelle : chaque District doit offrir un jeune homme et une jeune fille âgés de 12 à 18 ans. Les 24 tributs des douze districts se retrouvent ensuite dans une arène où ils s’affrontent à mort pour remporter la victoire et rester en vie, car seul le dernier en vie gagne.

Le concept des Hunger Games m’a vraiment révolté, d’autant plus qu’il est bourré d’injustice. Par exemple, dans les districts les plus riches, certains jeunes suivent des entraînements spéciaux pour participer à ce jeu et sont beaucoup plus préparés que les autres à l’épreuve. Par ailleurs, les tributs peuvent recevoir de l’aide de l’extérieur une fois qu’ils sont dans l’arène s’ils plaisent suffisamment au public car c’est ce dernier qui fait les cadeaux. Et surtout, mettre des enfants/ados dans une arène pour qu’ils se battent à mort à vraiment un côté dérangeant (heureusement, les descriptions des mises à mort sont plutôt soft) mais qui amène à la réflexion.

Evidemment l’histoire est très prenante car on veut savoir si Katniss va survivre et comment elle va s’y prendre. Du coup, j’ai presque lu d’une traite ce roman, même si j’ai trouvé que les Hunger Games en eux-même mettaient du temps à arriver. Les personnages sont intéressants et on s’attache facilement à eux, surtout dans un contexte pareil. L’histoire est racontée du point de vue de Katniss : une jeune fille de 16 ans débrouillarde et intelligente. Pourtant, elle ne m’a pas vraiment plu, je l’ai trouvé souvent trop froide par rapport aux événements qui l’entourent. Les personnages comme Peeta, Rue ou Haymitch m’ont eux plus marqué et m’ont ému.

En bref, c’est une histoire prenante à laquelle on ne peut pas rester insensible. J’ai hâte de lire les deux derniers tomes de cette trilogie.

Ma note : ♥♥♥♥

Hunger Games, t.1 : Hunger Games
Titre VO : The Hunger Games, book 1 (2008)
Suzanne COLLINS
Editions Pocket Jeunesse
399 pages